Activités économiques

03/03/2020

Développement d'activités d'élevage pour les groupements féminins

Il n'y a pas d'activité manufacturière à Tangassogo, ce qui provoque le départ des hommes chaque année pour la Côte d'Ivoire ou le Ghana. Pour tenter de freiner cet exode, et développer des activités qui procurent des revenus sur place, deux actions sont réalisées, en partenariat avec les groupements féminins du village :

Création d'une activité d'élevage ovin

En 2014, 20 unités individuelles de production ovine (construction d'une bergerie, achat d'un bélier et de deux brebis) ont été créées pour 20 femmes. Celles-ci ont été formées aux techniques d'élevage et bénéficient d'un suivi vétérinaire régulier. 

Financements : Agence des micro-projets, Conseil départemental du Doubs

  • Pourquoi un élevage ovin ?

Depuis 2014 des unités de production individuelle ont été mise en place à Tangassogo. Il s'agit pour 20 femmes de bénéficier de revenus tirés de l'activité de l'élevage ovin.

Cela permet de réduire la pauvreté et de subvenir aux besoins des familles (éducation, santé et alimentation).

Ânes et charrettes

Appui au travail des groupements féminins : fourniture d'ânes et charrettes

Les 5 groupements féminins du village ont bénéficié d'ânes et de charrettes. Cet équipement facilite le transport d'eau, ainsi que celui des produits vendus aux marchés environnants.

Financements : FNAR (Fédération Nationale des Ânes de Randonnée) ; école et périscolaire de Grandfontaine (Doubs)

  • Le rôle des ânes à Tangassogo

Les ânes sont des animaux de travail de petite taille étant bien adaptés aux zones semi-arides.

A Tangassogo les ânes sont utilisés pour les travaux agricoles mais également pour le transport des récoltes et de l'eau. Les groupements féminins de Tangassogo ont tous été dotés d'ânes et de charrettes et cela a permis un gain de temps et une réduction de la pénibilité du travail. Un soin tout particulier leur est apporté car ils sont précieux et indispensables.